Projets

GENO3.0 : Génomique et Elevage

Utilisation des données de génotypage en ferme pour une gestion optimisée et durable de l’élevage laitier.

Ce projet est sur 3 ans (2017 à 2019), il associe UmotestECEL du Doubs et Territoire de BelfortECEL de Haute-SaôneFIDOCL, avec le partenariat scientifique de l’INRA et ses partenaires de l’UMT eBIS (Allice et Institut de l’Elevage). Le projet est labellisé ANRT et a obtenu une bourse CIFRE.

NOUVEAU1ères restitutions et préparation de  la diffusion de résultats auprès des éleveurs – journée techniciens du 5 juin 2019

Récapitulatif en vidéo :

… 1ère application en juillet 2019, une 1ère en France, les  éleveurs de Montbéliarde Umotest vont disposer des accouplements génomiques!

 

Le projet GENO3.0 repose sur une thèse de doctorat conduite par Marie Bérodier (employée par MO3) sous la direction scientifique de Vincent Ducrocq (INRA-GABI) et la responsabilité de Mickaël Brochard (Umotest) avec le concours de Didier Boichard (INRA-GABI) et Laura Balberini (XR’Repro)

Résumé :

Conseiller les éleveurs laitiers dans leurs choix de génétique et de reproduction afin de définir le meilleur compromis entre « objectif d’éleveur et contexte économique » – « potentialité du milieu et système de conduite » – « génotypes : potentiels génétiques les mieux adaptés » n’est pas une problématique nouvelle. Cependant elle apparait comme une voie de développement essentielle pour concourir à la triple performance des élevages ainsi qu’à la transition agro-écologique, et elle va connaitre des innovations majeures voire de rupture auxquelles les outils actuels ne pourront faire face. GENO3.0 porte sur ces innovations : exploitation complète et réactive des données génomiques en élevage et intégration des interactions entre génotype et milieu pour choisir les animaux en fonction du système.

Résultats attendus :

  1. Références technico-économiques dans des systèmes d’élevages différents, sur l’intérêt de différentes stratégies de reproduction (sexé, viande, conventionnel, génotypage) : publication J. of Dairy Science (Use of sexed semen and female genotyping affects genetic and economic outcomes of Montbéliarde dairy herds depending on the farming system considered) ;
  2. Méthode d’accouplement génomique en élevage intégrant des gènes majeurs ou QTL et la parenté génomique : communiqué de presse « accouplements génomiques » et exposé à la FEZ 2019 (Gand) ;
  3. Méthode d’accouplement génomique intégrant les interactions entre le génome des individus et leur milieu d’élevage, avec une évaluation de l’intérêt pour l’éleveur

Télécharger la fiche de synthèse